Serrés comme des sardines dans le métro, quel bonheur !

Que serait Paris sans le métro? Un endroit dense dont les rues seraient encore plus bondées par les voitures, les piétons, les touristes, nous petits parisiens courant aux quatre coins de la capitale…

Et puis, un bon bain de foule dans le métro, qui serait contre ?

Le 4 janvier 2010. Tout le monde est sur le pied de guerre ! Les visages sont blêmes, les sourires en berne. Chacun repense à son réveillon, que dis-je, SES réveillons!

Les cadeaux, le sapin, et les assiettes garnies, le champagne coulant à flots (mais pas trop!)… Et maintenant, ce fichu quai rempli de personnes avec un sourire triste. Vous imaginez la scène?
Ça y est, le métro arrive! Une place libre? Et bien non! Faudrait pas rêver! Alors on rentre dans le wagon – et c’est déjà grandiose! – on se sert, et on se retrouve à un degré d’intimité tel que l’on se retrouve collé à quelques millimètres de parfaits inconnus.
D’ailleurs, avez-vous déjà imaginé qui se cachait derrière ce bel inconnu debout à côté de vous, avec ses écouteurs dans les oreilles? Cette vieille femme qui tricote à l’autre bout du wagon? Ces deux copines qui gloussent en se racontant les péripéties du weekend?…
Moi j’adore faire ça !! Primo, ça fait passer le temps; secundo, ça transforme l’indifférence entre nous en une intimité qui n’est pas que corporelle: certes, tous collés les uns contre les autres comme des sardines, ça peut être gênant ! Mais imaginer un petit bout de vie de chacun de nos compagnons de voyage, cela rend ce dernier un peu plus distrayant, et un peu plus… humain.

Vous n’avez jamais essayé ? Vous devriez !
Mais attention, le passager assis juste en face de vous et qui vous observe, d’un regard un peu inquisiteur, est peut-être, lui aussi, en train d’imaginer un petit bout de votre vie. Pourquoi n’aurait-il pas le droit, lui aussi, de rendre son trajet un peu plus imaginatif et distrayant ?! Bon voyage !

Rendez-vous sur Hellocoton !

9 Comments on this post

  1. c vrai que l’on fait tous ça dans le métro, imaginer une partie de la vie des gens…

    MissG / Répondre
    • Les femmes baignent dans le monde d’Amélie Poulain, c’est mignon. Personnellement je pense pas aux personnes dans le métro quand j’y suis, sauf si mon regard est attrapé par une plastique avantageuse.

      MisterE / (in reply to MissG) Répondre
  2. metro = subway or underground (noob !! I can teach you if you want)

    MisterE / Répondre
  3. Ahhh le metro, quel joie c’est lorsqu’on est clostrophobe, de s’engouffrer dans le metro, de se retrouver coincé dans un tunnel, de sentir, l’oxygene nous echapper, et la terre se derober sous nos pied… Oh oui le metro c’est genial !!!

    Miss F / Répondre
  4. Paris, reine du Monde, ciel de Paris etc; que n’a-t-on chanté ou écrit sur Paris. Mais tout n’a pas été dit et ce blog est le bienvenu. Tout d’abord je me présente : Né à Paris en 1933 je résidais en proche banlieue mais mes activités professionnelles m’ont amené dans plusieurs quartiers de le capitale que j’ai quittée en 1994. Je ne vais pas faire une querelle d’anciens, mais Paris des années 5O, 6O a bien changé : adieu certaines rues très pittoresques pour cause d’urbanisme, adieu les petits métiers de rue (rémouleurs, marchands de vitres, vendeurs de textes de chansons, d’illustrés etc.). C’est vrai le métro était déjà “chargé”, moins de passagers, mais moins de rames, la plupart vétustes, mais qui, contrairement au R.E.R., tombaient moins souvent en panne, avec des horaires respectés. Et que dire des usagers, personne n’aurait osé monter avant la descente complète. Paris appartenait aux Parisiens.
    Cela étant, Paris reste une belle ville à découvrir, mais oubliez l’aspect trop touristique; Paris ne se résume pas aux Champs Elysées ou à la tour Eiffel.
    Arpentez les petites rues de la capitale, baladez vous dans ce qui reste de certains quartiers (Bellevile, Ménimontant, Bastille, Place d’Italie, St-Michel etc). Un dernier conseil : plutôt q’un guide touristique, munissez vous d’un bouquin avec des photographies de Doisneau (il en existe beaucoup en librairie) et voyez de vous-même les évolutions.

    Bonne chance à ce blog.

    Pierre / Répondre
  5. personnellement je n’aime pas le métro…

    tous les matins c’est à pieds que je vais travailler.

    Le soir, le bus ou moi aussi il m’arrive d’être aussi serrée telles des sardines…

    Bénédicte / Répondre
  6. Quelle poésie!
    C’est la première fois que j’entends quelqu’un ne pas se plaindre du métro.
    Voilà une façon positive de voir la vie parisienne.
    Le bon côté des choses, le bon côté des gens…
    Et une belle référence à Radiohead en plus.

    Eric77 / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*