“Paris Noir” ou Paris loin des clichés de Ville Lumière…

“L’essentiel est d’écrire que Paris est une ville qui vit et donc qui meurt tous les jours. Pas la peine de se cacher derrière l’histoire, les souvenirs de guerre. Ce qui menace Paris, même dans sa noirceur, c’est la “muséification”, qu’elle devienne un grand parc d’attraction à peine plus grand qu’une miniature Disney. A Paris, tout est encore là, il suffit de regarder et d’ouvrir les yeux. […] Par-delà les lumières, par-delà les bistrots, Paris parfois ressemble à un tombeau. C’est la ville qu’on fuit, ou du moins qu’on rêve de fuir. Mais à chaque coin de rue, le passé vous saute à la gueule comme une hyène grimaçante.”

Loin de mes observations doucereuses sur la Ville Lumière, l’ouvrage “Paris Noir” aux éditions Folio policier présente un Paris tel qu’il est décrit dans cette préface d’Aurélien Masson : noir, cruel, vicieux, criminel. Quand les ténèbres et le tragique sont omniprésents et font peu à peu oublier que Paris est Paris, nous fait réaliser que Paris est (presque) une ville comme les autres, là le romantisme n’est plus et le mal est roi.

Paris Noir, recueil de douze nouvelles très noires collectées par Aurélien Masson.
A lire par temps de pluie. Ou au fond d’une ruelle sombre.

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comments on this post

  1. Je recommande également ce livre, c’est une idée vraiment originale d’écrit sur le Paris “noir”.
    Les nouvelles se lisent vite, et sont bien écrites. Mention spéciale pour “Le Chinois”, décalé et étonnant !

    Mademoiselle / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*