Juste une excuse pour aller du côté de Mogador / Just an excuse to go around Mogador

Vous êtes du côté des Grands Magasins, et vous cherchez un petit coin tranquille pour vous restaurer et vous échapper ?

J’ai une bonne adresse à vous conseiller ! “L’excuse Mogador”. Derrière ce nom insolite se cache une petite crêperie, dont la devanture étroite ne vous laisse qu’à peine entrevoir l’atmosphère qui se cache à l’intérieur.

Ouvrez la porte, passez devant le vieux comptoir en zinc sur votre gauche, demander une table à l’étage, faufilez-vous entre les tables du bas, observez le vieux placard en bois où sont rangées de vieilles serviettes de tables Vichy rouges et bleues, montez l’escalier étroit, même si vous avez l’impression que allez y rester coincé, et posez-vous à la table que la serveuse vous désigne.

De là-haut, en attendant les menus, prenez le temps de regarder tout autour de vous: le vaisselier où sont posées les assiettes et les tasses, et surtout cette vue que vous avez d’en bas, l’étage étant en réalité une mezzanine ouverte sur le rez-de-chaussée.

Au plafond, un vieux lustre Art déco accroché et un ventilateur à pales, sur les murs gris et rose poudré, de vieilles affiches publicitaires, en bas, les crêpes salés et sucrées que vous voyez défiler et vous aideront à faire votre choix !

La serveuse arrive, vous demande ce que vous désirez, et là, c’est à vous de jouer!

J’ai testé la crêpe forestière, un mélange crémeux de lardons et de champignons enrobé dans une crêpe croquante, sur laquelle a délicatement été posé un œuf sur le plat. Petite touche diététique, quelques feuilles de salade dans un ramequin de porcelaine blanche.

Une bolée généreusement remplie de cidre brut est plus que conseillée !

Comment, plus de place dans votre estomac ? Aucune excuse ! Il devrait toujours y avoir une petite place pour une jolie crêpe dorée, sucrée et croustillante !

Ça y est, maintenant, vous avez une excuse pour aller traîner du côté de Mogador, dans ce petit endroit insoupçonné, ce petit coin de Paris caché, où rien ne sent le neuf mais l’histoire vécue, une histoire familiale, où le mot “usine” n’a pas de sens, où le sourire est de mise et le gourmand est bien traité  !


Crêperie L’excuse Mogador
21 rue Joubert, 75 009 Paris
Tél: 01 42 81 98 19
Ouvert du lundi au samedi de 11h à 16h

Il est vivement conseillé de réserver !

Crêpes salées à partir de 6 euros.

 

Update 27 Juillet 2010 :

Ce midi, l’Excuse Mogador était pleine à craquer (qui a dit que Paris était désert en plein été ?! ) mais les crêpes toujours aussi délicieuses !
Le maître des lieux m’a raconté une petite histoire, que je m’empresse de mettre sur le blog ! 
La crêperie en son état actuel n’a que 5 ans, et était à l’origine un restaurant de cuisine traditionnelle.
Mais l’histoire remonte à bien plus longtemps que cela : le bar en étain (et non en zinc comme je l’avais écrit dans l’article) a plus de 140 ans !
Il serait l’un des rares à rester sur Paris, les autres ayant été volés par les allemands durant la 2nde Guerre Mondiale.
Mais alors pourquoi celui-ci est-il un rescapé ? Parce que le gérant du restaurant est resté prisonnier de guerre en Allemagne, et la devanture, alors fermée, a évité les pillages…
Voilà une bien jolie histoire, vous ne trouvez pas ?

_____________________

You are around The Grands Magasins, and you are looking for a little quiet place to eat and to escape ?

I have a good address to share ! “L’excuse Mogador”. Behind this unusual name is hidden a little crêperie, whose narrow window lets only see the atmosphere inside.

Open the door, pass in front of the old zinc bar on your left, ask a table upstairs, snake between the tables, observe the old wood cupboard with Vichy red and blue napkins, go upstairs even if you have the impression you will remain blocked as it is so narrow, and install yourself at the table showed by the waitress.

Upstairs, waiting for the menus, take the time to look around: the dresser with all the plates and the cups, and particularly this view you have of downstairs.

An old ceiling light and ventilator, on the grey and powder pink walls, old advert posters, and you can see all the savoured and desert crêpes which will help you to choose !

The waitress arrives, asks you what you would like too eat, and it is your turn to play !

I tested the forested crêpe, a creamy mix of bacon and mushrooms wrapped up in a crunchy crêpe, with an egg on it and a healthy salad in a white porcelain bowl.

A bowl of cider is really advised !

What, no place in your stomac any more ? No excuse ! There always should be a little place for a nice, golden and sweet crêpe !

So now, you have an excuse to hang out around Mogador, in an unexpected place, this little hidden corner in Paris, where nothing smells new but story, a familial story, where the word “factory” has no sense, where the smile is proper, and the greedy is well treated !

Crêperie L’excuse Mogador
21 rue Joubert, 75 009 Paris
Tél: +33 (0)1 42 81 98 19
Ouvert du lundi au samedi de 11h à 16h

It is advised to book a table before coming !

Savoured crêpes from 6 €.

 

Update July 27th 2010 :

Today, l’Excuse Mogador was full of clients (who said Paris was desert during summertime ?!) but the crêpes still were delicious !
The master of the house told me a little story I can’t wait to write on the blog !
The current crêperie is only 5 years old, and originally was a restaurant of traditional cuisine.
But the story is so much older than that : the tin bar (and not in zinc as I wrote in the article)  is more than 140 years old !
It would be one of the last ones in Paris, the others having been stolen by the Germans during WWII.
So, why is this one a survivor ? Because the owner was in jail in Germany at that time, and the window, which was closed, avoided the pillages…
There is a lovely story, isn’t it ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comments on this post

  1. Merci pour ces compliments aussi flatteurs même si je réponds avec un brin de retard. Continues donc à venir!

    Mathieu / Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*