Interview d’Audrey David : comédienne et célibataire

Flyer prof célibJ’ai croisé Audrey sur le quai de la ligne , un mardi soir, il y a quelques semaines de cela, il était 23h30. Je sortais de la comédie musicale Singing in the Rain. Dans les couloirs du métro, je me suis mise à courir dans l’escalator. Une grande blonde est passée devant moi. Elle me dit quelque chose mais je… Ah mais si ! C’est l’actrice de la pièce le « Clan des Divorcées », que j’ai vue en en décembre dernier. Je n’ose pas trop l’aborder. Après quelques hésitations, je me dirige finalement vers elle. Elle est assise au bout du quai sur l’un de ces inconfortables sièges vert criard, perdue dans ses pensées. Je lui explique que je veux l’interviewer, elle accepte. Nous nous donnons rendez-vous après son one woman show « Profession célibataire », le samedi suivant.

Dans le café où elle nous a demandé de l’attendre après la fin du spectacle, Emilie (une de mes amies venue avec moi. Une interview à deux, c’est une première pour moi !) et moi avons dégusté un sandwich au gruyère et quelques rondelles de saucisson gentiment préparés par le maître des lieux, un petit monsieur dégarni et souriant. Après quelques minutes, elle arrive. Elle a enlevé sa robe rouge à paillettes et revêtu un manteau noir à col haut. Elle a un sac couleur ciel à l’épaule. Ses grands yeux bleus pointent sous sa frange blonde.

MissaParis : Parle-nous un peu de ta passion pour la comédie. Audrey David : J’ai toujours eu envie d’être comédienne. Enfant quand je regardais la télé et que je voyais d’autres enfants jouer la comédie, j’avais envie de faire la même chose ! Avant de décider d’en faire complètement mon métier, j’ai fait des études de droit et parallèlement je faisais du chant et de la danse. Puis je me suis inscrite au cours Florent et après je n’ai fait que ça !

MissaParis : Donc ça te plait ? Audrey David : Oui ! Il vaut mieux 😉

Fantomette est citée parmi les références, et j’étais une grande fan de l’héroïne de George Cholet, étant petite ! Je sens que je vais aimer cette interview…. La serveuse s’approche. Audrey commande un verre de vin blanc. Emilie et moi sommes déjà servies.

Emilie : Et comment as-tu choisi la comédie ? Audrey David : Je n’ai pas vraiment choisi. Ca dépend de ta nature et de ce que tu dégages sur scène. Je me suis orientée vers la comédie naturellement. J’ai commencé à travailler dans des pièces de café-théâtre, puis au théâtre.

MissaParis : Je t’ai découverte dans la pièce « Le Clan des Divorcés » où tu joues une étudiante anglaise. J’ai même cru que ton accent était vrai ! [Elle sourit.]. Aujourd’hui tu as ton propre one woman show… Audrey David : J’en avais envie depuis longtemps. J’ai mis un an à l’écrire, puis j’ai rencontré mon metteur en scène, Philippe Ferran, et nous avons monté le spectacle.

La serveuse apporte le verre de vin blanc. Audrey la remercie. Il ya un couple attablé non loin de nous et un vieux monsieur près de comptoir, l’endroit est calme.

Audrey David  : C’est un spectacle qui est à son tout début et qui est donc en perpétuelle évolution. On change beaucoup de choses régulièrement. Chaque représentation est un test pour voir ce qui fonctionne, ce qui fonctionne moins pour sans cesse améliorer le spectacle.

Audrey m’explique que son spectacle est un mélange de one woman show et de stand up. Mais quelle est la différence ? Le stand up consiste à parler au public alors que le one woman show est un ensemble de sketchs avec des personnages joués dans une situation particulière.

Audrey continue : A chaque représentation, je fais attention à la réaction du public. S’il est réceptif, je garde, sinon je change.

Emilie : Mais comment fais-tu pour jouer et être attentive aux spectateurs en même temps ? Audrey : Et bien si tu es là au présent entrain de vraiment jouer et parler aux gens, tu es forcément attentive ! Et puis tu entends si le public réagit !

MissaParis : Ajustes-tu ton texte en fonction ? Audrey : Oui quelques fois mais souvent même ce qui semble être de l’improvisation est préparé !

MissaParis : Quelles ont été tes inspirations pour ce spectacle ? Audrey : Ma vie perso, mon entourage, mes amis, les choses que j’observe, que j’entends autour de moi… la vie quoi ! Et mon imagination 😉

MissaParis : Et quels sont tes futurs projets ? Audrey : Continuer à jouer mon spectacle et à le faire évoluer. C’est un gros travail qui prend beaucoup de temps !

Nous continuons à échanger sur les prochaines modifications de son spectacle, elle nous explique que deux pages changent chaque semaine ! C’est beaucoup de travail, pas toujours rentable financièrement. Le spectacle est en entrée libre avec participation au chapeau. Chacun participe à hauteur de son appréciation. Audrey est passionnée par son métier, elle en parle avec enthousiasme, et en même temps beaucoup de recul. Un peu réservée au début, elle est devenue plus à l’aise par la suite, comme sur scène.

Je lui ai demandé si elle avait un bon plan parisien. Elle réfléchit, se mordille le pouce, sourit, re-réfléchit Ca y est ! Le Khung Thaï, un restaurant thaï du côté de Nation. (www.restaurantkhungthai.com)

Nos verres terminés, nous quittons le Café Moderne. Quelques bises et sourires plus tard, chacune de nous trois reprend son chemin, sous la pluie fine de ce samedi soir de début de printemps.

« Profession Célibataire », de Audrey David Tous les samedis à 20h (jusqu’à fin avril) au Théâtre Le Passage vers les étoiles, au 17 cité Joly dans le 11ème (métro Père Lachaise).

Allez également l’applaudir dans la pièce « Le Clan des Divorcées », à La Grande Comédie, 40 rue de Clichy, 75009 Paris. (Audrey y joue les lundis et dimanches soirs).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*