Coup de coeur pour "La Tête en Friche" / Infatuation for the French movie "La Tête en Friche"

“La Tête en Friche” est l’histoire d’amour improbable entre une vieille dame passionnée de lecture et un cinquantenaire presque illettré. Les mots prononcés par cette voix pleine d’expérience et de sagesse se transforment en images dans la tête de cet homme, qui a vécu bien loin des bibliothèques.

Gisèle Casadesus est parfaite dans le rôle de Margueritte (“avec deux t!”), nonagénaire au cœur tendre et débordante de générosité. Elle forme un tandem  inattendu avec Gérard Depardieu, dans le rôle de Germain, cet homme un peu simple, bourru mais tellement attachant.

Cette belle histoire nous est contée au son des jolis mots d’Albert Camus, Luis Sepulveda et Romain Gary. Une histoire émouvante, pleine de bons sentiments, un bon film français comme on les aime, sans action, sans effets spéciaux, sans super production, mais juste l’envie de nous faire plaisir et de nous embarquer dans une histoire toute simple, de celle qui peut arriver tous les jours, mais que l’on a tellement envie de vivre.

Jean Becker – dont j’étais tombée sous le charme depuis “les enfants du marais” – nous offre un joli voyage dans la France profonde, comme une petite parenthèse, où le ton sonne juste et les vérités si simples.

Et en bonus, sur une bande originale de Laurent Voulzy, vous verrez défiler quelques têtes bien connues du cinéma français : Patrick Bouchitey en cruciverbiste dépressif, Maurane en patronne de bar, Jean-François Stévenin en cuisinier, François-Xavier Demaison en beau-père violent, Claire Maurier en vieille hystérique…

__________________

“La Tête en Friche” (litteraly the “waste land head”) is an improbable love story between an old woman fond of reading and an almost illetterate fifty year old man. The words said by this voice full of experience and wisdom turn into pictures into the head of this man, who has lived so far from the libraries.

Gisèle Casadesus is perfect in the role of Margueritte (“avec deux “t” !”), a ninety year old woman with a tender heart and full of generosity. She forms an unexpected tandem with Gérard Depardieu, in the role of Germain, this man a little simple, gruff but so endearing.

This pretty story is told with the sound of the nice words of Albert Camus, Luis Sepulveda and Romain Gary. A touching story, full of good feelings, a good French movie as we like them, without action, without special effects, without super production, but just the urge to please us and to drive us in a simple story, one of them which can happen everyday, but that we want to live so hardly.

Jean Becker – who I have liked his movies from “les enfants du marais” – offers us a nice trip in the provincial France, like a little interlude, where the tone is spot-on and the truth so simple.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments on this post

  1. “Elle s’appelle Margueritte, avec 2 T, les fleures c’étaient pour elle, elle a 92 ans et oui je l’aime”! :)

    Certes, ce n’est pas le filme de l’année, mais la sincérité et l’honnêteté d’ensemble du filme le rendre très agréable!

    petit bon moment à ne pas rater!

    AEZ / Répondre
    • C’est exactement ça ! Un film sincère. Où le mot “simple” prend tout son sens et rime merveilleusement bien avec “générosité”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*